JARDIN DES VENTS
PARC DE LA VILLETTE

Mission
Esquisse des principes d’aménagement paysager de l’entrée ouest de Paris-CDG

Lieu
Paris (75)

Date
2017

Maître d’ouvrage
Établissement Public du Parc et de la Grande Halle de la Villette (EPPGHV

Équipe
Champ Libre
Andrey Pavlov, Plasticien

Surface
2 400 m2

Montant de l’étude
445 K€ H.T.

Le jardin des vents a été réalisé en 1991 par Isabelle Devin et Catherine Rannou, Architectes-Plasticiennes, dans le cadre du concours pour l’aménagement du parc conçu par Bernard Tschumi. Champ Libre s’inscrit dans le paysagisme contemporain en repensant la thématique du vent avec l’artiste Andrey Pavlov.

La rénovation et la mise en conformité du jardin des vents s’inscrivent dans un programme d’ensemble qui renouvelle la place de l’enfance dans le projet socio-culturel du Parc de la Villette. Avec le concept de Little Villette, le parc s’est engagé dans une réflexion globale sur l’offre de jeux autour de la promenade cinématique, qui s’est traduite en 2015 par un schéma directeur d’actions
pluri-annuelles conçu par Champ Libre.

Très populaire, le jardin des vents a vu grandir nombre de petits Parisiens. Cette attractivité a entraîné une forte sollicitation des installations, des jeux et des revêtements de sol. Il a donc fallu repenser l’aménagement en cohérence avec la problématique d’exploitation. La rénovation du jardin des vents est également l’opportunité d’étendre le projet d’animation. Aussi, en complément
des traditionnels jeux d’équilibre et d’agilité, on y trouve un parvis pour des jeux collectifs, une haie fruitière pour grappiller, des marelles.

Le projet se glisse dans la trame longitudinale originelle et conserve les éléments les plus emblématiques du jardin d’enfants historique (le mur voile, les chaises toilées réversibles, les mâts d’éclairages en forme d’avion en papier). L’offre de jeux se décompose en quatre secteurs : marcher sur les nuages, jeux de bascules et marelles à destination des tout-petits ; sauter dans le ciel, jeux d’équilibres et de trampolines ; surmonter les perturbations, espace dédié à la motricité et au repérage spatial particulièrement adapté aux publics en situation de handicap ; affronter la tempête, clairière d’instruments à vent et de percussions (tranche conditionnelle non réalisée).

L’univers graphique s’inspire des cartes météorologiques, les lettres au sol composent des appellations régionales du vent, le bleu azuréen excite les sens et les oiseaux stylisés semblent tourner en même temps que les toupies sur lesquels les enfants s’amusent…